Venez faire le plein d’idées nouvelles!

TEDxSainteMarie dévoile l’identité de cinq autres conférenciers qui prononceront une allocution le 2 mai prochain au Centre Caztel. Il s’agit d’Hélène Picard, Bernard Lamarche, Manon Asselin, Michelle Ladd et Marie-Laure Eude-Le Dorze. Une autre artiste est également connue, il s’agit de Rebecca Berthiaume.

Rappelons que la formule TEDxSainteMarie prendra place en après midi le 2 mai prochain et sera suivie d’un 5 à 7. Le nombre de places est limité à 100. La réservation des places s’effectue en ligne au http://tedxsaintemarie.com/ au coût de 55 $ ou en contactant Line Gagnon au 418 387-4920. Pour vous donner un avant-goût de ce qu’est un événement TED: www.ted.com. Suivez-nous sur Facebook. 

Hélène Picard, conférencière, Jean-Pierre Taschereau, conférencier déjà annoncé et Rébecca Berthiaume, artiste.

Rébecca Berthiaume

Rébecca Berthiaume est une jeune violoniste d’à peine 15 ans qui étudie au Conservatoire de musique de Québec depuis 5 ans. Originaire de Saint-Elzéar, elle a participé au Concours de musique Clermont-Pépin et au Concours de musique de la Capitale à Québec. En 2012 et 2013, après avoir franchi les finales régionales et provinciales du Concours de musique du Canada, Rébecca s’est rendue aux finales nationales, à Sherbrooke et à Toronto.

Hélène Picard

Diplômée en relations industrielles, Hélène Picard fonde sa propre entreprise en 2005 : Coup de Pouce, où elle met en place de nouvelles approches pour faciliter la poursuite d’un parcours de formation adapté pour jeunes adultes handicapés, ou en difficultés d’apprentissage, en concertation avec divers partenaires publics et privés.

En 2008, elle se mérite le prix Coup de Cœur de la Semaine Québécoise des adultes en formation ; en 2009, la reconnaissance du CLD local pour sa contribution exceptionnelle au mieux-être de la communauté. Dès l’année suivante, elle reçoit le prix d’excellence du Regroupement des Commissions Scolaires de la région, catégorie Réalisation. En 2013, le gouvernement du Québec et les partenaires du marché du travail reconnaissent son entreprise parmi celles au Québec qui s’engagent à investir dans le développement des compétences de la main d’œuvre.

Manon Asselin

L’architecte Manon Asselin est cofondatrice, avec son conjoint Katsuhiro Yamazaki, de l’Atelier TAG, un jeune cabinet d’architecture situé à Montréal. L’agence s’intéresse particulièrement à l’espace comme générateur d’expériences et à la capacité de la culture matérielle à stimuler l’imaginaire collectif.

Depuis 1997 l’Atelier TAG a participé, entre autres, à de nombreux projets de bibliothèques publiques et académiques. Ses contributions incluent des projets de concours, des plans directeurs, des écrits et des conférences sur le sujet. À travers ces différents modes de recherche et de création, l’atelier a contribué, de façon significative, à penser la bibliothèque publique Québécoise autrement. Leurs réalisations architecturales ont récolté des prix avec régularité. Manon Asselin est professeure d’architecture à la faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal.

Bernard Lamarche

Conservateur de l’art actuel (de 2000 à ce jour) au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) depuis 2012, Bernard Lamarche a été à l’emploi du Musée régional de Rimouski de 2005 à 2012 à titre de conservateur de l’art contemporain. Il a été auparavant critique d’art et journaliste culturel pour le quotidien Le Devoir. De plus, il a contribué régulièrement aux revues Parachute, ETC, Espace, esse arts + opinions et Canadian Art.

Commissaire de la deuxième édition de la Manif d’art de Québec, en 2003, et de Riopelle. Impressions sans fin, au MNBAQ, en 2005, il a au fil des ans été responsable d’un nombre croissant de catalogues en art contemporain et d’un grand nombre d’expositions personnelles et collectives, dont La photographie hantée par la photographie spirite, en collaboration avec Pierre Rannou. Il recevait en 2008 le prix Relève de la SMQ.

Michelle Ladd

Depuis 2012, Michelle Ladd agit à titre de conseillère en design urbain et architecture, au développement de collectivités durables au Québec, au sein de l’organisme Vivre en Ville. Elle participe, entre autres, aux activités de recherche et de formation et à la conception du matériel visuel au sein du projet Stratégies Collectivités Viables.

D’origine mexicaine, elle a travaillé pendant trois ans à titre d’architecte sur des projets résidentiels, dont des logements sociaux de grande envergure. Son parcours l’a amenée à s’intéresser aux enjeux de développement durable et à compléter une maîtrise en design urbain à l’Université Laval. Impliquée dans les projets du Groupe de recherche sur les banlieues (GIRBa) portant sur les déplacements actifs et les saines habitudes de vie des adolescents, elle acquiert une expertise en recherche, analyse des milieux bâtis et en sensibilisation.

Marie-Laure Eude-Le Dorze

Marie-Laure Eude-Le Dorze est d’origine française et vit au Québec depuis 12 ans. Elle est consultante en gestion des ressources humaines et en développement organisationnel. Elle possède une maîtrise d’analyste en administration publique de l’ÉNAP et a suivi plusieurs formations en lien avec la diversité culturelle. Son approche vise à adopter un regard juste et réaliste face à une réalité plurielle.

Elle intervient auprès de plusieurs entreprises rencontrant des difficultés de cohabitation entre différentes cultures ou souhaitant développer des politiques et pratiques de gestion visant à intégrer la diversité dans la stratégie globale de leur organisation. Elle a donné plusieurs conférences et dispense des sessions de formation auprès d’entreprises privées et publiques afin de sensibiliser les employés aux différences culturelles en milieu de travail. Elle a formé à ce jour plus de 2000 fonctionnaires dans tout le Québec.

Cliquez ici pour plus de détails